EDITORIAL :

Le 15 décembre dernier, MEDILOR a fêté ses 20 ans. Avec ce 13ème Médilor-Infos, nous vous présentons 2 missions : une mission à froid au Mali dans le cadre du mois de la Solidarité , déclenchée sur demande du gouverneur de la région de Ségou, l'autre suite au tremblement de terre à Port Au Prince en Haïti.

2 missions différentes mais toutes les 2 destinées à venir en aide à des personnes dans le besoin. Ce qui correspond pleinement à la mission que c'est fixée MEDILOR il y a 20 ans. Depuis 20 ans, vous nos donateurs nous avez toujours soutenu,

CAR SANS VOUS NOUS NE POUVONS RIEN FAIRE.

Un grand merci aussi à la REGION LORRAINE qui nous aide financièrement et qui nous fait confiance.

Je vous rappelle que vous pouvez retrouver dates de présentation et de manifestation, récits et articles sur notre site Internet www.medilor.com

Un grand merci à vous toutes et tous,

 

Docteur Pierre WOLFF, président de MEDILOR.

 

 

Médilor au Mali              octobre 2009

 

Du 10 au 25 octobre 2009, une équipe de 13 membres de l’association Médilor a participé à une grande campagne de consultations, de soins et de dépistages gratuits dans la région de Ségou, en collaboration avec une association médicale locale.

Depuis le tremblement de terre à Java en 2006, Médilor n’était plus partie en mission. Pourtant les membres de l’association se tenaient toujours prêts en entretenant leur formation et leur matériel. Plusieurs alertes auraient nécessité une aide médicale, mais n’ont pu aboutir faute d’un accord des autorités du pays ou parce que les conditions de sécurité minimales n’étaient pas réunies. En même temps, il devenait urgent d’utiliser notre stock de médicaments avant sa péremption.

Médilor a alors croisé le chemin d’ASFODEVH, Association pour la Formation et le Développement Humain, qui depuis plusieurs années travaille à Ségou au Mali sur plusieurs chantiers : formations diverses, promotion de la femme, réhabilitation de dispensaires et d’écoles. C’est grâce à cet intermédiaire que nous avons été sollicités par une association de jeunes médecins et infirmiers maliens, l’ADS (Association pour le Développement socio-sanitaire de Ségou). Leur objectif est de contribuer, par l’éducation sanitaire et les soins, au développement sanitaire de la population de leur région, en premier lieu la population rurale particulièrement démunie.

 

 

 

Le mois d’octobre 2009 ayant été décrété « Mois de la Solidarité et de la Lutte contre l’exclusion » par le gouvernement malien, l’ADS a souhaité organiser une vaste campagne de consultation et de dépistage gratuits pour la population de la région de Ségou, en particulier celle qui, faute de moyens financiers, ne peut accéder au système de santé déjà en place. Elle a pour cela demandé à Médilor un renfort médico-infirmier ainsi que la fourniture des médicaments nécessaires aux soins.

 

C’est ainsi que le 10 octobre au soir, 13 médecins, infirmiers et logisticiens atterrissent dans la chaleur de Bamako, accueillis par ASFODEVH déjà sur place. Courte nuit à Bamako, puis 4 heures de route jusqu’à Ségou, ville de quelque 110.000 âmes bordant le fleuve Niger. Premiers contacts avec les médecins et infirmiers d’ADS : les modalités de travail sont précisées et les équipes sont constituées pour le lendemain. L’après-midi est mise à profit pour l’installation : les Médiloriens sont logés dans deux dortoirs de la Mission Catholique , qui met aussi à disposition un local pour la pharmacie. En fin de journée a lieu la cérémonie de lancement de la campagne au CSCOM (centre de santé communautaire) de Sébougou, en présence du maire de Sébougou, du chef de village et du Directeur de la Santé.

 

 

 

 

Dès le lendemain, nous débutons les consultations selon le programme préparé par nos collègues d’ADS. Ceux-ci se montrent motivés et compétents, ce qui rendra notre collaboration particulièrement fructueuse. Les populations ont été informées par les autorités locales et par la radio, le bouche à oreille faisant le reste. Elles arrivent à pied, à bicyclette, à dos d’âne, et se pressent devant le poste de consultation monté par nos logisticiens.

Les problèmes de santé sont nombreux, et l’ampleur de la tâche impose parfois de prioriser les situations les plus urgentes.

Parmi les pathologies les plus fréquentes, on retient en premier lieu le paludisme, dont la forme grave fait de nombreuses victimes, surtout que les moustiques sont nombreux au sortir de la saison des pluies. Nous soignons bien d’autres parasitoses, notamment la bilharziose, mais sommes surtout frappés par les problèmes de malnutrition et de dénutrition : des dizaines d’enfants repérés lors des consultations seront ainsi inclus dans des programmes de renutrition. Chez les enfants, les diarrhées infectieuses, comme dans la fièvre typhoïde sont à l’origine de déshydratations sévères.

 

Au total, les deux semaines de consultation vont permettre proposer des soins dans une quinzaine de localités différentes et d’en faire bénéficier quelque 3400 personnes. Médilor a travaillé dans une collaboration fructueuse avec les médecins et infirmiers de l’ADS dont elle a pu apprécier le dynamisme et la conscience professionnelle. Une confiance mutuelle s’est établie rapidement, et c’est tout naturellement qu’en fin de mission, la majeure partie de la pharmacie restante a été remise à l’ADS pour pouvoir continuer son action en faveur des populations pauvres de la région. Le reste des médicaments a été confié aux médecins d’une pouponière d’enfants en attente d’adoption à Bamako et d’un foyer de mères célibataires à Bamako après avoir eu l’assurance que, là aussi, ces médicaments seraient distribués gratuitement et à bon escient.

Nous n’oublions pas de remercier ici nos partenaires d’ASFODEVH, dont le précieux soutien logistique nous aura permis de travailler dans d’excellentes conditions.

 

Michel GOULMY, un des médecins

 

BUDGET MISSION MALI

 

Transport :                                                      20 188.27 €

Médicaments :                                       8 101.14 €

Matériel :                                                        2 905.02 €

Hébergement/Nourriture :                                    383.69 €

Communication :                                                 128.53 €

Taxes/Douanes :                                                  109.77 €

 

Total :                                                            31 816.42 €

 

 

 

Retour au sommaire