MISSION SIERRA LEONE
 Aout Septembre 2017


Vous trouverez ci dessous des informations sur la mission Sierra leone en cours, de la plus récente à la plus ancienne. 

Dès le 4 Septembre 2017 , une première équipe MEDILOR se porte au secours des sinistrés de Sierra Leone: plusieurs milliers de victimes sont en attente de soins humanitaires. L'appel à l'aide du président est entendu par peu d'associations francaises. Comme à leur habitude, les membres de l'association MEDILOR se rendent disponibles pour répondre à cet appel avec toujours le même enthousiasme qui les anime pour représenter la Region Lorraine dans tous les pays touchés par une catastrophe.

Bien que la dernière mission en Haiti en octobre 2016 n'aie pas encore reçu la participation financière contractuelle établie avec la Région Lorraine depuis plus de 20 ans, les intervenants  de MEDILOR ont décidé d'apporter leur aide  en annulant une mission à froid en cours de construction à MADAGASCAR

Les engagements de MEDILOR en SIERRA LEONE répondent à une attente importante des populations locales,

La priorité de MEDILOR étant l'aide Médicale d'urgence en pays étranger ne pouvant faire face.  Il a été décidé de ne pas envoyer une équipe dans les antilles francaises, les victimes du cyclone IRMA ayant plus besoin d'aide matérielle à la reconstruction , à la distribution d'eau potable .

SOLIDARITÉ avec les sinistrés des inondations Aide Humanitaire - Catastrophe Environnementale 
 

La Sierra Leone, pays côtier d'Afrique de l'Ouest a pour capitale FREETOWN, nom tiré de son rôle dans la libération des esclaves ainsi que sa forme de Montagne en Lion




FREETOWN est une des plus belles péninsules que j'ai vu de ma vie : tropicale, montagneuse, elle se jette dans le golf de Guinée bordée de plages paradisiaques au sable
 blanc, doux comme de la soie....






Cinq jours après les inondations et glissements de terrains qui ont ravagé Freetown, au petit matin du lundi 14 août, les rescapés de la capitale de la Sierra Leone recherchent toujours les leurs dans des tonnes de boue et de débris. Mais ils finissent le plus souvent par inhumer collectivement des corps non identifiés.

Dans cette ville anglophone surpeuplée de l’Ouest africain, qui compte environ 1,2 million d’habitants et d’innombrables logis précaires, plus de 450 personnes – dont au moins 122 enfants – ont trouvé la mort en début de semaine. Près de 600 autres étaient toujours portées disparues, vendredi 18 août au soir, selon la Croix-Rouge internationale. Et le bilan pourrait s’aggraver.

« Nous conservons l’espoir de retrouver des survivants, mais les chances s’amenuisent de jour en jour », a déclaré, vendredi 18 août, le secrétaire général de la Fédération internationale de la Croix-Rouge, Elhadj As Sy, lors d’une conférence de presse à Genève (Suisse).

« Nous sommes débordés »

Les Sierra-Léonais ont été surpris dans leur sommeil quand de puissantes coulées de boue ont envahi les rues dans la nuit du 13 au 14 août, après trois jours de pluies torrentielles et sans alerte particulière des services météo locaux. Des pans de collines surplombant les quartiers de Racecourse, Regent et Lumleye, dans la banlieue sud de la ville, se sont effondrés sur des habitations.

A la morgue centrale de Freetown, surchargée, les survivants se pressent pour tenter d’identifier les dépouilles de leurs proches suppliciés par la violence des éléments. D’autres rescapés font le siège de l’hôpital, à la recherche des membres de leur famille disparus.

Par mesure de salubrité, des dizaines de victimes anonymes ont été enterrées dans de simples sacs mortuaires, jeudi 17 et vendredi 18 août, à Waterloo, près de Freetown. Anticipant de lourdes pertes, les autorités avaient fait creuser 400 tombes dans le cimetière de cette localité qui abrite déjà les sépultures des victimes du virus Ebola, responsable de 4 000 morts dans le pays en 2014 et 2015.

« Nous sommes débordés », avait cependant admis le chef de l’Etat, Ernest Bai Koroma, mardi 15 août, lors d’une visite à Regent, tandis que le président de la Guinée et chef de l’Union Africaine, Alpha Condé, présent à Freetown, lançait un appel à la mobilisation internationale pour la Sierra Leone.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/08/19/la-sierra-leone-ravagee-par-les-inondations_5174131_1652612.html#q7kdYyBgfos5gmxi.99

MISSION MEDILOR
Dès reception de l'appel à l'aide internationale du président, Notre ONG se met en mode alerte pour organiser une mission d' aide medicale d'urgence.

Après un premier contact avec la consule honoraire , Medilor décide d'envoyer une équipe de 10 personnes :4 en précurseurs rapidement rejoints par 6 autres le fret des vivres et médicaments arrivant dans les mêmes temps, notre équipe composée de 2 Médecins, 1 Sage-femme, 4 infirmères et 3 logisticiens peut intervenir dès le 10 Septembre dans des camps de réfugiés et très rapidement l'information de la présence de notre équipe permet à de nombreux patients de recevoir des soins médicaux comme notre association sait le faire depuis déjà 24 missions.
Ils seront de retour le 22  Septembre 2017 après plus de 15 jours d'intervention.